critique-agents-presque-secrets

Ma critique sur le film : Agents presque secrets

Réalisé par Rawson Marshall, le film Agents presque secrets présente une collaboration hors du commun entre le fameux Dwayne Johnson et le show man Kevin Hart. L’œuvre relate donc un mélange d’humour et d’action grâce à ces deux acteurs chevronnés. Le film sort en France le 24 août 2016. Agents presque secrets présente un scénario pas très original mais le rire durant le film surmonte tous les autres défauts.

Une histoire plutôt cliché

L’histoire débute en 1996 au lycéeCalvin joué par Kevin Hart est le gars le plus populaire de sa promotion. Robbie est son camarade de classe geek. Il est le souffre-douleur de tout le monde à cause de son surpoids. Mais 20 ans plus tard leur vie connaît des revirements considérables. En effet, Calvin est devenu un simple comptable avec une vie bien monotone. Tandis que Robbie le gros s’est métamorphosé en Bob Stone interprété par Dwayne Johnson, un agent super musclé de la CIA.

A l’occasion d’une réunion des anciens du lycée Bob contact son ancien camarade le célèbre Calvin. Ce geek humilié autrefois mais devenu costaud avec une vie plus passionnante que jamais décide d’entraîner son ami désenchanté de son boulot ennuyeux dans le monde dangereux du contre-espionnage. Mais Calvin ne se doute pas encore de ce qui va lui arriver. En voulant plus d’action dans sa vie il s’est embarqué dans un univers périlleux.

Au final, Agents presque secrets n’est pas si original que ça. On a déjà vu pareil concept avec Breaking Bad avec la moindre différence.

agents-presque-secrets-critique

Le gros point positif : l’humour

Malgré le scénario, la présence de Kevin Hart rend le film plus captivant. Il fait beaucoup de succès dans les films humoristiques actuellement. Par conséquent il est classé acteur le mieux payé de 2016 par le fameux classement Forbes. Avec son show et ses délires certains critiques le désignent comme le successeur d’Eddie Murphy et de Chris Rock. Il y montre les mêmes performances que dans ses autres films.

Du début à la fin on ne se lasse jamais de ses blagues et ses propos délirants. Il est aussi bien accompagné avec son partenaire Dwayne Johnson.

Un autre atout : le personnage interprété par Dwayne Johnson

Si l’on ne veut remarquer que les bons du film alors il faut se concentrer sur les personnages principaux. D’abord Kevin puis Dwayne, tout deux sont excellents dans chacun de leur rôle. On est tout de suite frappé par l’apparence du célèbre catcheur dans la première séquence du film. Il devient totalement méconnaissable avec ses nombreux kilos en trop. Vingt ans après il se métamorphose complètement et redevient le beau gosse musclé qu’on connaît. Kevin assure le rire et Dwayne nous plonge dans l’action. On peut dire que cette collaboration se montre efficace malgré le manque de recherche de Rawson.

Au final, on a bien ri durant le film et on a testé un nouveau format de télévision. Agents presque secrets retrouve également assez de dynamisme dans le mélange d’action et d’humour.